Investir dans une résidence senior : comment bénéficier d’une réduction fiscale

résidence pour seniors


Lorsqu’on investit dans un domaine, on aime savoir que la fiscalité ne posera pas grand problèmes. La raison derrière, c’est qu’on ne voudrait pas reverser la grande partie de ses revenus au fisc au lieu d’en profiter pleinement. Intéressé par un investissement dans une résidence senior ? Voici comment bénéficier d’une réduction fiscale. 

Qu’est-ce qu’une résidence senior ? 

La résidence senior est à distinguer de l’EHPAD qui est un Établissement d’Hébergement pour Personne Âgée Dépendante. Il est important d’en apporter la précision puisque plus de 50 % des personnes font la confusion. Dans une résidence senior, les personnes âgées (au moins 60 ans) sont autonomes. Elles se déplacent seules, se nourrissent seules, peuvent faire leurs courses seules. Il s’agit d’une communauté de personnes âgées qui vivent dans le même immeuble peut-être. 

L’idée de la résidence senior, c’est de proposer des logements peu complexes pour faciliter la vie des personnes âgées au quotidien. Les placards sont à portée de main, le ménage est assuré par un personnel, de même que la préparation des repas ou autres tâches énergivores. Cela évite à leur entourage d’être inquiet quand personne n’est à disposition pour leur tenir compagnie. 

Comment investir dans une résidence senior pour profiter de la réduction ? 

Pour profiter d’une réduction fiscale en investissant dans une résidence senior, le lieu devrait avoir quelques caractéristiques. La résidence doit être bien située pour permettre aux seniors de trouver facilement leur route. Il est préférable d’opter pour un emplacement proche des commerces, des transports, des centres de loisirs et de surcroît situé en centre-ville. Ces caractéristiques ne sont pas à voir comme une obligation, mais plutôt comme une suggestion. C’est une façon de faire adhérer facilement les seniors à sa résidence. 

L’investissement dans une résidence senior commence par l’achat d’un ou de plusieurs appartements dans une résidence. Une fois cela fait, il faut penser à le faire gérer par un exploitant pour une durée minimum de 9 ans. Cet exploitant aura pour obligation de vous payer un loyer mensuel ou trimestriel selon les conditions du bail. Ainsi, vous n’aurez pas à vous occuper des petits travaux et des services à offrir. Il faut préciser que dans ce système, l’exploitant devra payer le loyer, que le logement soit loué ou non. C’est là, une véritable aubaine pour les investisseurs. 

Comment fonctionne la réduction fiscale ? 

La réduction fiscale est calculée en fonction du statut LMNP et de la loi Censi-Bouvard. Le statut LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) permet de bénéficier d’un abattement de 50 % sur ses revenus, s’ils ne dépassent pas 23 000 € l’an ou encore si vous n’êtes pas inscrit au RCS. Avec la loi Censi-Bouvard, la réduction fiscale est tout aussi intéressante. Grâce à elle, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 11 % du prix d’achat qui est répartie sur 9 à 15 ans selon la durée mentionnée sur votre bail. De plus, l’ensemble de la TVA (20 % du prix d’achat du bien) vous est remboursé. 

Si vous voulez investir dans un domaine proposant des réductions fiscales, la résidence senior est toute désignée. Les bénéfices ne tardent d’ailleurs pas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.