Comment choisir votre assurance emprunteur ?

assurance-emprunteur

L’assurance emprunteur est exigée en général par les structures de prêt lors d’une demande de crédit immobilier. Grâce à cette couverture, l’assureur rembourse le reste du montant que vous devez si vous vous retrouvez en incapacité de le faire. Pour en profiter, il vous faut bien la choisir. Voici comment y arriver !

Tenez compte des garanties

Encore appelée assurance crédit immobilier, cette protection de prêt vient avec un ensemble de garanties. Celles que le prêteur exigera peuvent varier selon votre projet.

Dans chaque contrat d’assurance-crédit, il existe des garanties obligatoires et complémentaires. Il vous revient donc de bien les analyser et de choisir celles qui vous conviennent.

Les garanties obligatoires

Celles-ci figurent de façon systématique dans le contrat d’assurance, peu importe votre projet immobilier. Il s’agit entre autres de la garantie décès. Avec ce type de couverture, la compagnie d’assurance prend en charge le reste de ce que vous devez le jour de votre décès.

La seconde garantie systématique est la perte totale et irréversible d’autonomie. Elle vous protège si vous vous retrouvez dans l’incapacité de mener une activité génératrice de revenus du fait :

  • d’un handicap physique ;
  • d’une invalidité mentale.

Ce handicap doit être dûment constaté et vous obliger à recourir à une aide extérieure en ce qui concerne votre vie quotidienne.

Les garanties complémentaires

La première concerne l’invalidité permanente totale ou partielle. Cette couverture vous convient si vous ne pouvez plus travailler ou mener une activité rémunératrice du fait d’un handicap issu d’une maladie ou d’un accident. 

Si vous vous retrouvez dans l’impossibilité totale de travailler, mais pendant une période définie, recourez à la garantie d’incapacité temporaire totale de travail. Cette dernière vous protège durant tout le temps où vous serez en cessation d’activité.

La dernière garantie complémentaire est celle qui couvre la perte d’emploi. Avec cette couverture, suivant certaines conditions, la compagnie d’assurance se charge de vos échéances de remboursement pendant un temps défini.

Renseignez- vous sur les contours des garanties

Retenez que toutes les garanties d’assurance emprunteur connaissent des limites. Avant d’y souscrire, prenez le temps de bien les comprendre. 

Vous devez par exemple vous intéresser au plafond de garantie. Il détermine le montant maximum que l’assureur doit rembourser à votre place au regard de votre contrat d’assurance-crédit immobilier.

Ce dernier peut se fixer par année d’assurance ou par sinistre. Vérifiez aussi les exclusions de garantie. Il s’agit de situations qui annulent votre droit à être indemnisé malgré votre souscription. Ces sinistres non couverts sont prévus par le code des assurances. Il s’agit en particulier :

  • du suicide de la personne bénéficiaire lors de sa première année d’assurance ;
  • des situations initiées volontairement par l’assuré ;
  • des conséquences de guerre.

L’assureur est libre d’ajouter des exclusions supplémentaires en fonction du profil du bénéficiaire. Il se réserve même le droit de refuser certaines garanties à certaines personnes, surtout si celles-ci :

  • pratiquent des métiers à risques ;
  • sont atteints de certaines pathologies ;
  • pratiquent des activités physiques dangereuses.

Toutes les exclusions doivent être énoncées sans aucune ambiguïté par l’assureur. Un autre facteur important de votre choix est la limite d’âge. Optez pour un contrat d’assurance qui vous protège jusqu’à ce que le remboursement de votre crédit prenne fin.

Considérez également les délais de carence et de franchise. Qu’est-ce que c’est ?

Le délai de carence

Il s’agit d’une période où vous ne bénéficiez pas des garanties auxquelles vous avez souscrit quand bien même vous payez vos cotisations. Ce délai s’active dès le jour où vous signez le contrat d’assurance-crédit. Il peut aller de 1 à 12 mois. 

Le délai de franchise

Il est activé à partir de la date du sinistre et peut aller jusqu’à 9 mois. Ce délai varie en fonction de l’assureur, mais aussi du cas. 

Il s’agit d’une période durant laquelle l’assuré ne bénéficie pas de prise en charge malgré que la garantie souscrite soit effective. C’est une fois ce délai expiré que l’indemnisation se fait.

Comparez les tarifs

Une assurance emprunteur peut coûter le tiers du montant total de votre crédit. Cela s’avère non négligeable. Comparez donc les tarifs afin de faire d’éventuelles économies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.