Comment déclarer un don fait à une association ?



Vous avez l’habitude de faire un don à une association ? Vous souhaitez en savoir plus sur la manière d’accéder à la réduction d’impôts ? Vous vous questionnez sur la démarche à suivre pour déclarer votre don ? Dans notre article, nous allons répondre à vos questionnements.

Quels sont les modes de paiement permettant d’accéder à une réduction d’impôts ?

Pour effectuer un don, vous pouvez opter entre différentes méthodes de paiement. Le don peut être donné sous forme d’argent liquide, de virement, de chèque ou de SMS. Vous pouvez également déduire les dons en nature. Sa valeur sera déterminée par le donateur. Vous avez également la possibilité d’abandonner vos revenus ou produits au profit de l’association. Il peut s’agir d’abandon de droits d’auteur, de produits de placements solidaires ou caritatifs. Si vous avez engagé des frais dans votre activité de bénévole et que vous renoncez à leur remboursement, vous pourrez les déclarer. Vous ne devrez pas demander une contrepartie auprès de l’organisme bénéficiaire.

Pourquoi choisir uniquement les organismes éligibles ?

Si vous souhaitez profiter d’une déduction fiscale, vous devrez vous adresser uniquement aux associations éligibles. Il s’agit des associations à but non lucratif menant des actions désintéressées. Dans le cas contraire, vous n’accéderez à aucune réduction fiscale. La liste officielle mentionnant les domaines est disponible dans l’article 200 du Code général des impôts. Elle vise notamment : – Les œuvres ou organismes d’intérêt général présentant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel, ou concourant à la valorisation du patrimoine ou à la défense de l’environnement ; – Les associations ou fondations reconnues d’utilité publique ; – Les établissements agréés d’enseignement supérieur ou artistique, etc.

Quel est le formulaire à remplir pour la déclaration du don aux impôts ?

Pour indiquer le don aux autorités fiscales, il est vital de le mentionner dans la déclaration de revenus. Le choix de la feuille d’impôt doit être déterminé en fonction du montant donné et de la nature de l’organisme bénéficiaire. Les contribuables devront indiquer les sommes versées aux organisations dans le formulaire 2042 RICI (déclaration annexe à la déclaration principale ou déclaration 2042). Il est nécessaire de mentionner : – En case 7UD : les dons donnés aux organismes d’aide aux personnes en difficulté. C’est par exemple le cas d’Action contre la Faim. – En case 7UF : les contributions destinées aux associations d’utilité publique.

Il se peut que votre don excède le plafond de 546 euros. Ce montant sera automatiquement donné à des organismes d’intérêt général générateurs de la réduction d’impôt de 66 %. Vous n’êtes pas obligé de décomposer le don entre les deux cases précédemment citées. Pour ce qui concerne les dons alloués aux partis politiques, ils doivent être inscrits dans la case 7UH du formulaire 2042 RCI. Si vous êtes un généreux donateur, vous avez peut-être versé un montant annuel supérieur à 20 % de votre revenu imposable. Vous avez le droit de reporter le surplus sur les années suivantes.

La fiscalité des dons peut être à votre avantage si vous décidez de soutenir une organisation comme Action Contre La Faim. Au-delà de contribuer à réduire l’insécurité alimentaire dans le monde, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt. Pour profiter de cette déduction fiscale, il faudra mentionner votre don dans votre déclaration fiscale. La déclaration ne sera valable que si vous respectez certaines conditions réglementant le versement des dons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.