Comment obtenir un mini crédit ?

mini-credit

Certaines circonstances obligent à solliciter des prêts. Ces prêts peuvent être de deux ordres : les financements classiques et le mini crédit. Le mini crédit est un prêt de petit montant, réservé aux personnes qui n’ont pas accès aux financements classiques. Voici comment l’obtenir. 

Être exclu du système bancaire

Le mini crédit est une catégorie spéciale d’assistance financière. Il existe particulièrement pour épauler les personnes qui n’ont pas la possibilité de s’adresser à une banque pour obtenir un prêt. Ne pas avoir la possibilité d’obtenir un mini crédit auprès d’une banque, c’est peut-être se retrouver dans une condition professionnelle quelque peu précaire, une condition qui sous-entend un faible revenu. Dans ces conditions, il serait difficile pour les banques d’accorder un prêt consistant. 

Pour cela, les entrepreneurs débutants ayant un faible capital, les chômeurs, les personnes avec handicap, les personnes âgées et tout emprunteur, qui se retrouvent dans cette marge, sont invités à souscrire à une structure sociale pour obtenir un micro crédit. 

S’adresser à une structure d’assistance sociale

Il est désormais clair que pour obtenir un mini crédit, inutile de s’orienter vers les banques classiques. Elles s’intéressent beaucoup plus aux emprunteurs de grande carrure, et aux structures crédibles et éligibles.

Sur cette base, si vous envisagez de solliciter un micro crédit, vous devriez alors vous adresser à un réseau d’assistance sociale. L’action de ces réseaux d’accompagnement social ne consiste pas nécessairement à vous accorder un sur prêt fonds propre. Plutôt, ces structures vous guideront, pas à pas, dans la constitution de votre dossier de prêt. Lorsque le dossier est rassemblé, il revient ensuite à la structure de le présenter auprès d’un complexe bancaire. Les banques les plus indiquées pour une telle opération sont celles qui sont agréées par le FCS (Fonds de Cohésion Sociale). 

L’organisme social qui vous parraine se donnera également la peine d’appuyer votre demande, en se portant garant pour éviter, autant que faire se peut, un remboursement contentieux. A ce titre, le réseau d’assistance sociale assure le suivi du bénéficiaire du prêt au cours de la période que couvre l’emprunt.  

A quelle structure d’accompagnement social s’adresser ?

Les réseaux d’assistance sociale sont légion. Hélas, tous n’ont pas la vocation d’accompagner les emprunteurs. Il faut alors savoir s’orienter. Parmi les structures capables et prêtes à vous accompagner, jetez votre choix par exemple sur un centre communal d’action sociale, CCAS. Une régie de territoire ou encore une régie de quartier sont autant de réseaux d’assistance sociale auxquels il vous est permis de vous confier. Pourquoi ne pas adresser aussi sa requête à une association sociale qui lutte à bras le corps contre l’exclusion ?

Les conditions à respecter du micro prêt

D’entrée de jeu, il importe de connaître le montant possible qu’on peut obtenir à l’aune d’un mini crédit. Contrairement aux banques qui accordent de grandes sommes, les structures de micro finance accordent plutôt un prêt dont le montant est généralement situé entre 300 et 5000 euros. Ce montant peut toutefois aller à 10 000 euros, selon la gravité et la pertinence du besoin.

Par ailleurs, la durée du prêt, jusqu’au remboursement, va avec la somme totale empruntée. 

Du reste, le taux d’intérêt d’un micro prêt oscille entre 1,5 et 5%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.