Comment se créer une rente immobilière ?

immobiliere-comment-rente-creer

Tout le monde rêve de travailler moins et de gagner plus d’argent. Certaines personnes essayent de trouver un travail moins stressant qui rapporte plus. D’autres optent pour d’autres projets qui ne nécessitent pas de travail particulier mais qui génèrent des revenus. La rente immobilière en fait partie. Très prisée des grands investisseurs, la rente immobilière est une activité tout à fait légale qui ne rend pas forcément riche, mais qui peut très bien couvrir l’ensemble les charges quotidiennes de l’investisseur. Elle lui permet aussi de faire des économies. Comment se créer une rente immobilière ? Focus sur ce point.

La rente immobilière : de quoi s’agit-il ?

La rente immobilière se traduit par un investissement immobilier permettant au propriétaire de générer des revenus. Ce dernier est connu sous le nom de rentier immobilier. Cette activité peut totalement remplacer un travail. D’ailleurs, elle offre la possibilité de vivre en toute liberté sans pour autant être obligé de travailler.

Si pour la plupart, pour devenir rentier, il faut posséder beaucoup de patrimoine, la vraie rente immobilière repose plutôt sur le fait d’avoir des flux d’argent continus sur son compte. L’idéal serait alors de commencer par ce que vous avez puis d’augmenter vos investissements au fur et à mesure. En effet, un rentier doit savoir bien gérer son patrimoine, et surtout ses revenus. Allez sur des forums immobiliers pour vous informer un peu plus sur le sujet. Vous y trouverez de précieuses informations et des retours d’expérience de la part d’investisseurs tels que vous.

Autre point à retenir : la rente immobilière exige que le rentier dispose d’un minimum de capital lui permettant de couvrir l’ensemble de ses charges. Pour cela, il existe la règle de 4 %, aussi connue sous les noms de règle des 25, de règle des 33 ou encore de règle de 3 %. Il s’agit d’une règle extrêmement prisée en Amérique.

Selon celle-ci, pour rester rentier durant toute l’année et pour ne pas afficher un compte à zéro même en grave période de crise boursière, le rentier ne doit consommer que 4 ou 3 % de son capital. En d’autres termes, son capital doit correspondre à 33 fois (règle de 3%) ou à 25 fois (règle de 4%) ses dépenses totales annuelles.

Bien savoir calculer sa rente immobilière
Bien savoir calculer sa rente immobilière

Quels sont les avantages de la rente immobilière ?

Si la rente immobilière attire de plus en plus de personnes, c’est parce qu’elle présente des avantages incommensurables. Elle vous permet notamment d’avoir un mode de vie bien meilleur que celui propre à un travailleur classique.

En effet, grâce à ce type de placement, votre capital augmentera très vite, vous permettant ainsi de couvrir vos besoins quotidiens. Mieux encore, si vous êtes très motivé, si vous suivez les règles à la lettre et si vous gérez bien vos investissements, vous pouvez devenir riche. Ainsi, vous subviendrez à vos besoins pour le restant de votre vie. Autrement dit, plus besoin de travailler.

La rente immobilière permet aussi de disposer d’un capital suffisant pour couvrir les dépenses imprévues, en plus des dépenses normales annuelles. Même en cas de crise financière, vous pourrez subvenir amplement à tous vos besoins. Et puisque la valeur de l’immobilier augmente au fur et à mesure à travers les années, il vous est parfaitement possible de réaliser d’autres projets d’investissement. Cela vous permettra d’augmenter encore plus vos revenus.

Quelles sont les démarches à suivre pour devenir rentier immobilier ?

Même si la rente immobilière possède de multiples avantages, vous devez savoir que tout investissement immobilier présente des inconvénients. Par exemple, les frais d’investissement immobilier font grimper les coûts de transaction. L’achat d’un bien immobilier se veut alors plus onéreux que l’achat d’une action.

Mis à part ceci, un investissement immobilier est peu liquide. En réalité, à l’heure actuelle, la vente et la location de biens immobiliers (maison, appartement, loft…) s’avèrent un peu difficiles. Le bien peut rester très longtemps inoccupé avant de générer des revenus.

Autre point à savoir : l’immobilier exige beaucoup de responsabilités. Nous faisons essentiellement allusion aux responsabilités juridiques et financières. Il demande également une bonne gestion et un entretien régulier pour ne pas perdre de sa valeur vénale.

Ainsi, pour devenir rentier immobilier, vous devez avant toute chose vous fixer un objectif. Ensuite, déterminez le montant requis pour votre investissement. Pour gagner du temps et réussir vos premiers pas dans la rente immobilière, vous pouvez faire appel à des personnes qui ont déjà réussi leurs projets.

Par la suite, il faudra trouver des biens immobiliers rentables. Attention ! Ce premier achat déterminera la réussite ou non de votre projet. C’est seulement après l’enrichissement de votre patrimoine que vous pouvez passer par la souscription d’un prêt immobilier afin de profiter d’un meilleur taux ainsi que d’un bon effet levier pour le crédit.

Quels sont les types de placements à choisir et quels sont leurs inconvénients ?

Que vous décidiez de gérer vous-même votre patrimoine ou de recourir aux services d’un professionnel, il faudra toujours choisir entre plusieurs placements. Le challenge est de trouver un placement immobilier à la fois rentable et en accord avec vos besoins et objectifs.

Bien choisir son type de placement

Voici quelques exemples de placements les plus prisés :

L’investissement locatif

L’investissement locatif se veut être un investissement simple. Pour cause, il suffit de choisir un bien immobilier et de le mettre en location. Toutefois, pour réussir dans ce domaine, il est important de respecter certaines conditions.

Par exemple, vous devez choisir l’emplacement idéal. Misez également sur un bien de qualité qui soit facile à liquider. Ce n’est pas tout ! Vous devez aussi faire en sorte que le loyer couvre toutes vos charges et mensualités de crédit, si vous avez contracté un prêt immobilier. Pour profiter au maximum de la rente, vous pouvez envisager la location saisonnière.

L’investissement en bourse

L’investissement en bourse repose sur un concept simple : acheter des actions immobilières auprès des sociétés d’investissement immobilier. Vous pouvez aussi opter pour un fonds immobilier investi dans des actions immobilières. Cependant, pour rester rentier et éviter la faillite, vous devez choisir plusieurs sociétés.

L’investissement en SCI

L’investissement en SCI se révèle extrêmement avantageux. La raison : les impôts et les taxes seront divisés entre les partenaires de la société. Par ailleurs, les frais de transaction des biens se veulent plus abordables. Par contre, il faut choisir un bien qui ne demande pas d’entretien et pas d’IR élevé pour les partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *