La fiscalité à Dubaï : comment ça marche ?

Plus célèbre destination des Émirats Arabes Unis (E.A.U), Dubaï est une cité qui fait rêver des milliers de personnes. Elle a accueilli ces dernières années, de nombreux étrangers qui ont décidé de s’y installer. Si vous souhaitez aussi vous expatrier bientôt aux Émirats arabes unis, voici toutes les informations utiles sur la fiscalité à Dubaï.

Les impôts directs à Dubaï

Dubaï dispose de l’une des fiscalités les plus avantageuses au monde. C’est d’ailleurs pour cela que cette ville est considérée comme un paradis fiscal pour les entreprises et les expatriés.

Pour les personnes physiques, il n’existe pas d’impôt direct à payer. En tant que travailleur, vous avez la possibilité de percevoir l’intégralité de vos rémunérations. Il n’y a pas d’impôt sur la fortune.

Concernant les entreprises, le taux d’imposition directe est de 0 % pour la majorité. Seules les sociétés pétrolières, gazières et les représentations de banques étrangères paient des impôts. Le taux d’imposition est de 55 % pour les pétroliers et de 20 % pour les institutions financières. N’hésitez pas à consulter des experts pour en savoir plus sur la fiscalité à Dubaï afin de lancer vos activités en toute sérénité. Prenez également connaissance des conventions fiscales signées par les Émirats Arabes Unis.

Les impôts indirects que vous aurez à payer à Dubaï

Il existe depuis quelques années des impôts indirects à Dubaï, mais ceux-ci sont généralement très faibles et très limités.

La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)

Depuis le 1er janvier 2019, une TVA de 5 % est appliquée à la plupart des produits et services vendus à Dubaï. Elle est collectée par les entreprises qui à leur tour, la reversent à l’État. Les secteurs sensibles comme la santé, l’éducation, les produits alimentaires et ceux issus de l’industrie pétrolière ne sont pas concernés par cette taxe.

impôt Dubaï fiscalité

La taxe d’accise

En 2017, une taxe d’accise a été également introduite dans la fiscalité à Dubaï. Cette dernière est prélevée sur les produits considérés comme nocifs pour l’environnement ou la santé des consommateurs. Les taux d’imposition de la taxe d’accise varient de 50 à 100 % selon le produit.

Il est de 50 % pour les boissons gazeuses et les produits contenant du sucre ajouté ou d’autres édulcorants. Les boissons énergétiques et alcoolisées sont taxées à 100 %. Il en est de même pour les cigarettes électroniques, le tabac et leurs produits dérivés.

Autres taxes que vous pouvez payer à Dubaï

Outre les impôts cités ci-dessus, il existe d’autres taxes que vous pouvez payer à Dubaï. Parmi ces dernières, nous avons la taxe sur loyer qui est de 5 %. En cas de transfert de propriété, vous devez payer aussi une taxe qui représente 4 % du montant du bien. Enfin, vous aurez à payer des frais de départ si vous quittez Dubaï en avion. Ils s’élèvent à environ 10 €.

Démarrez sereinement vos activités en sollicitant l’accompagnement d’experts en fiscalité

Il existe des structures spécialisées pour vous accompagner dans la création et dans la gestion (administrative, comptable et juridique) de votre entreprise à Dubaï. Vous pouvez leur confier la saisie des écritures comptables et l’émission des états financiers annuels de votre société. Ils peuvent s’occuper aussi de votre enregistrement ou désenregistrement à la TVA, de vos demandes d’exception et de vos déclarations de TVA.

Ces sociétés disposent également de l’expertise nécessaire pour vous conseiller dans l’utilisation optimale des conventions fiscales concernant la double imposition. Vous pouvez aussi bénéficier de leur savoir-faire dans la négociation, la rédaction et la révision de vos contrats commerciaux locaux et internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.