La bourse américaine bat son record malgré la crise sanitaire

bourse wall street

Plus personne n’ignore les impacts que la pandémie du coronavirus a eu sur l’économie mondiale. Pourtant, le mardi 18 août, les 500 plus grandes entreprises cotées à Wall Street et représentées par l’indice S & p 500 ont réussi à atteindre un niveau record. Il s’agit donc d’un grand retour de la bourse américaine qui s’explique d’ailleurs par des mesures budgétaires et monétaires prises à l’échelle américaine. Les résultats exceptionnels de certains secteurs n’ont pas aussi manqué de jouer leur rôle. 

Petite piqûre de rappel

Depuis le 13 janvier 2020, les USA ont été touchés par l’épidémie du coronavirus. Une situation qui n’a pas manqué d’impacter plusieurs secteurs du pays. Dans le même temps, la bourse américaine n’a pas aussi échappé à la maladie avec un effondrement de 34 % en mars

Pour vite sortir de cette situation, les 500 plus grandes entreprises américaines ont pris des mesures et précautions qui se sont avérées très efficaces. Conséquence, l’indice S & P 500 a battu son précédent record du 19 février. Même si cela ne permet pas encore d’améliorer les indicateurs économiques, la bourse américaine a au moins réussi à effacer le confinement.

Une aide fédérale remarquable

Si l’indice S & P 500 est désormais en bonne santé, c’est surtout dû à un soutien fédéral exceptionnel. En effet, face à la chute de la bourse américaine, la Réserve fédérale américaine a pris des mesures pour appuyer les marchés. Ainsi, elle a réussi à doper le marché des actions et empêcher l’effondrement économique en injectant massivement des liquidités. 

D’un autre côté, le gouvernement fédéral a aussi apporté son soutien avec la distribution d’un chèque de 1 200 dollars à de nombreux Américains. Cette initiative n’a pas manqué d’améliorer les ventes à divers niveaux et dans différents secteurs. 

Ainsi, entre mai et juillet, les ventes de la société Walmart ont progressé de 9,5 %. Un autre exemple est celui du vendeur de meubles et de plantes Home Depot. Il a enregistré une hausse de ses ventes de 23,4 % durant la même période. 

Les GAFAM, une autre raison qui explique la bonne santé de la bourse américaine

Par GAFAM, on désigne les sociétés suivantes : Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. Si la bourse américaine a pu sortir de cette crise, c’est aussi en partie grâce à la performance de celles-ci.

À elles seules, ces cinq sociétés représentent le quart de la bourse américaine. Ainsi, elles continuent de jouer leur rôle pour optimiser l’évolution de l’indice S & P 500. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *