Les marchés financiers en baisse suite aux déclarations de la Fed

marchés financiers FED

Le marché boursier a fini en baisse en milieu de semaine passée après le Wall Street. Ce qui n’est pas sans conséquence sur la Réserve fédérale.

Une situation économique alarmante

Suite à l’effondrement des marchés financiers, la Réserve fédérale envisage de vendre pour 400 milliards de dollars de titres de trésor à court terme. Cette rentrée de liquidité devrait lui permettre d’investir dans les obligations à long terme pour le même montant. Une mesure qui aura pour avantage de diminuer les taux à long terme et de donner un nouveau souffle à l’économie.

Il faut reconnaître que la Fed a subi un sérieux coup dû à la baisse de l’immobilier et aussi à la dégradation de l’emploi. Selon les dirigeants de la Réserve fédérale, l’économie est en baisse, et le contexte économique actuel devrait sombrer davantage. Des propos qui ne sont pas pour rassurer les investisseurs.

Les valeurs boursières qui dépendent des cours des matières premières ont subi une sérieuse coercition. Les valeurs en banque ont, notamment, été touchées par la baisse de la note de la Banque américaine. La conséquence directe est la baisse des actions des principales sociétés du CAC40, dont BNP Paribas qui fait une plongée de 3,6 % et Société Générale qui a clôturé avec -6,5 %. Axa, qui n’est pas en reste, enregistre une baisse de la valeur de ses actions à hauteur de 5,2 %. L’indice du CAC40 dans sa globalité est en baisse de 1,5 %.

La situation à Wall Street et en Asie

En Asie et à Wall Street, la situation n’est guère reluisante. La bourse de New York a clôturé avec de nouveaux records du Standard & Poor’s et du Nasdaq. Une situation alarmante provoquée en grande partie par les craintes émises par la Réserve fédérale concernant la précarité de la situation économique.

Le jeudi soir, l’indice Dow Jones était en baisse de 0,31 %, soit 85,19 points, et la Standard & Poor’s affichait 14,93 points, soit 0,44 %. Le Nasdaq, pour sa part, est en baisse de 64,38 %, alors que, plus tôt dans la matinée, il avait démarré avec un sommet historique.

Selon les estimations, la baisse de 0,4 % affichée par Wall Street devrait s’aggraver plus tard avec l’annonce du taux de chômage aux USA qui bat de nouveaux records. En Asie, le Nikkei a subi le même revers de médaille avec un recul de 1 % suite aux propos de la Fed.

Impact sur les taux de change

Les taux de change n’ont pas été tellement impactés par la chute des actions. On remarque une légère progression de l’indice du dollar ainsi que celui de l’euro qui ont pris un peu de valeur. Le marché des emprunts connaît une régression de leur rendement. Le pétrole brut, de son côté, est en chute libre.

1 Commentaire

  1. Ping : La bourse américaine bat son record malgré la crise sanitaire | Lemennicier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *