Nathalie entreprend dans le scrapbooking !

scrapbooking

Quand la passion devient business, entretien avec Nathalie, créatrice de l’entreprise spécialisée en Scrapbooking « La Grenouille verte »

A 30 ans, Nathalie est une vraie auto – entrepreneuse.

Après avoir jonglé entre un travail de conseillère en magasin photo et des études en langues étrangères, elle décide de prendre une année sabbatique et parfait sa fibre artistique et photographique. Sa vocation pour le scrapbooking est née…

Le scrapbooking, c’est quoi selon Wikipedia ?

Le scrapbooking, ou collimage, créacollage (francisations principalement utilisées au Québec), est une forme de loisir créatif consistant à introduire des photographies dans un décor en rapport avec le thème abordé, dans le but de les mettre en valeur par une présentation plus originale qu’un simple album photo.

Le Scrapbooking, ou comment laisser parler sa créativité

Pour la jeune femme, c’est avant tout une manière agréable de préserver ses photos et de les mettre en valeur. L’origine du scrapbooking provient des Etats Unis où cette pratique existe déjà depuis une vingtaine d’années. Les mormons l’ont inventé car ils disposaient d’importantes bases de données généalogiques leur permettant de laisser une trace de leur passage aux générations futures.

Entreprendre, un projet ou une vocation ?

L’idée lui est finalement venue au fur et à mesure des propositions. Tout a commencé à Montréal, où elle a mené ses premiers ateliers. Alors qu’elle partage sa passion sur Internet, les gens commencent à prendre contact avec l’entrepreneuse. Ce sont des associations et des particuliers qui lui proposent alors de venir animer des ateliers de part et d’autre du monde. En effet, la maîtrise de l’anglais et de l’espagnol lui permet de faire connaître son savoir-faire à travers différents pays.

Quel business aujourd’hui ?

Aujourd’hui, Nathalie est à la tête de plusieurs business. Elle gère en effet ses ateliers chaque semaine et chaque weekend. De plus, elle est depuis peu, en collaboration avec son compagnon, gérante d’une maison d’édition et d’un magazine spécialisé dans le scrapbooking et diffusé à 20 000 exemplaires. Trimestriel, le magazine devrait bientôt devenir bimestriel !

Être pionnière en France, c’est gagnant !

Il y a 5 ans lorsqu’elle a commencé, le scrapbooking n’était encore que relativement peu connu en France. Grâce au bouche à oreille, à son blog et à une tendance le vent en poupe, elle a su se faire rapidement connaître ! Sa présence sur les réseaux sociaux y est aussi pour quelque chose…

Faire connaître le scrapbooking made in France

La jeune femme a su se démarquer grâce notamment à sa maitrise des langues étrangères et à sa mobilité à l’international. Son public est à 99% composé de femmes actives entre 30 et 60 ans. « C’est un loisir qui coûte cher et qui reste donc réservé à une population aisée » nous explique Nathalie.

Être une femme entrepreneur

Dans le milieu professionnel et lors des rencontres avec les fabricants, la jeune femme échange aussi bien avec des hommes que de femmes. En tant que femme entrepreneuse, elle n’a pas rencontré de difficulté particulière à son développement, si ce n’est de devoir crédibiliser son projet auprès des banques au lancement de l’entreprise. En effet, « Beaucoup ont fait de grands yeux et étaient étonnés qu’on puisse vivre du scrapbooking !»

Le mot de la fin ?

Se lancer sans hésiter serait surement le meilleur conseil donné par Nathalie. En ce qui concerne la jeune femme, elle réalise aujourd’hui un métier qui lui plaît et elle n’est pas près de s’arrêter en si bon chemin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *