Comment résilier son assurance habitation ?

Vous avez trouvé un organisme d’assurance moins cher et désirez résilier votre contrat d’assurance habitation ? Cette résiliation doit respecter différentes conditions, aussi bien en tant que locataire que propriétaire.

L’assurance habitation est obligatoire et permet de vous couvrir contre multiples risques tels que les dégâts des eaux, les incendies ou bien encore le vol. L’assurance multirisques habitation est une garantie optimale couvrant la majorité des incidents pouvant arriver dans votre lieu de vie, couvrant vous et vos proches. Assurer une habitation est obligatoire et dans tous les cas : locataire, propriétaire de sa résidence principale, résidence secondaire, propriétaire en colocation. Le prix de cette assurance varie suivant les organismes et vous pouvez tout à fait résilier votre contrat si vous trouvez moins cher ailleurs. Comment l’indique le site redmeso.net spécialisé dans l’assurance habitation, si avant 2015 il était obligatoire d’attendre l’échéance de son contrat pour le résilier, la loi Hamon permet depuis plus de liberté et vous autorise à stopper votre assurance dès la première année passée.

Réfléchissez bien avant de rompre votre assurance habitation et de signer chez la concurrence. Posez-vous les bonnes questions et demandez-vous s’il y a un réel intérêt à changer d’assurance. Analysez dans le détail les clauses, garanties, les couvertures, le montant des franchises, etc… En un mot comme en cent, regardez attentivement et jugez si cette nouvelle assurance habitation est plus avantageuse que celle vous avez actuellement.

Quand peut-on résilier son assurance habitation ?

Votre contrat est reconduit chaque année par tacite reconduction. Malgré tout, et cela depuis 2015, vous avez le droit d’y mettre un terme à tous moments, tous en respectant les conditions indiquées dans votre contrat. Il vous faudra alors adresser votre demande par lettre recommandée à votre assureur deux mois avant la date de reconduction de votre contrat. Le courrier recommandé n’est pas forcément obligatoire mais il va vous permettre de garder une trace de votre demande, quelques euros qui vous apportent l’assurance de la réception de votre résiliation et de sa prise en compte.

De plus, chaque année, depuis 2005, votre assureur a obligation de vous envoyer un avis d’échéances 15 jours avant la date limite de résiliation. La première année, à réception de ce courrier vous disposez de 20 jours pour mettre un terme à votre contrat. Ce courrier reçu indique bien souvent l’éventuelle modification des tarifs de l’assureur. Si vous notez une forte augmentation, il est peut-être temps de regarder les tarifs appliqués par la concurrence.

Les autres cas pour mettre un terme à son contrat d’assurance

Un décès

Si le décès est un motif légitime pour rompre un contrat d’assurance habitation, la résiliation n’est pas automatique de fait. Les héritiers devront eux-mêmes faire la démarche auprès de l’assureur.

Un mariage ou un divorce

Un changement de statut matrimonial peut entraîner un changement sur les risques encourus et donc sur leur couverture. Par définition, le tarif de l’assurance est fondé sur la surface de l’habitation ainsi que le nombre de pièces, pas sur le nombre d’habitants. Dans tous les cas il faut se rapprocher de son assureur afin de lui faire part de ce changement dans les 15 jours, et voir si cela constitue une aggravation du risque couvert. Le contrat pourra alors être revu à la baisse ou à la hausse, dans ce cas, vous pourrez demander une résiliation si ces nouvelles modalités ne vous conviennent pas.

Un déménagement

Selon l’article L113-16 du Code des assurances, la résiliation de votre contrat d’assurance prendra effet 1 mois après réception de votre demande effectuée par lettre recommandée.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *