Confiance en soi et paliers de progression

confiance en soi

Discours de grand-père (pas au sens propre du terme) : « mon/ma petit(e), dans la vie tu traverseras plusieurs étapes importantes. D’abord, tu viens au monde. Tu découvres les joies, les couleurs, la petite insouciance… tu es très lié à tes parents. En grandissant, ce lien se dénoue petit à petit, jusqu’à ce que tu commences à établir ton petit monde, à dire non au vécu et oui à la nouveauté…

Tu te rends compte qu’ensuite, le vécu, ça compte. Et puis tu continues de grandir, mais d’une manière différente. Tu vis désormais une période faste de ta vie, jusqu’à ce que tu sois toi-même parent. Une nouvelle vie, de nouvelles responsabilités… tu mûris. Tu croyais avoir atteint ton apogée, c’est pourtant le début d’un nouvel apprentissage. Après tout, la vie est aussi une question d’apprentissage. Enfin, tu deviens vieux, peut-être aigri, enfin un casse-bonbons quoi. Et tu te retrouves là, assis sur ce banc, à raconter des histoires en te remémorant ta jeunesse à travers un autre petit moi… »

Comme papy, je vous suggère de prendre le temps pour vous poser et de vous retracer votre histoire. Celle qui vous a mené jusqu’au point présent.

Dans votre fabuleux conte et quelle que soit la période dans laquelle vous vous trouvez actuellement, vous avez sans doute fait des découvertes passionnantes. Vous avez vécu des choses qui vous ont permis de grandir. Des évènements qui ont totalement bouleversé votre vie. A un moment donné, vous avez également stagné dans un ou plusieurs domaines clés de votre vie, puis sans trop savoir pourquoi ni comment, vous avez décollé à nouveau.

Papy a tout vécu ou presque, mais vous, vous avez encore beaucoup de choses à vivre. Et vous allez comprendre dans cet article comment franchir des paliers pour continuer de progresser et en quoi c’est étroitement lié à la confiance en soi.

Les phases de l’apprentissage

Tout d’abord, comment vous apprenez ? Peut-être en suivant ce schéma de progression ?

En phase 1, nous tâtonnons. Nous n’avons pas vraiment confiance en nous-même ou alors sommes en excès de confiance et nous commettons des erreurs, de la plus insignifiante à la plus grosse. Mais qu’importe, la vie est belle.

La seconde phase nous permet de prendre connaissance de ces erreurs. Nous savons que nous faisons des erreurs et nous voulons par tous les moyens possibles éviter de faire ces mêmes erreurs. C’est le moment où notre niveau de confiance en soi commence à s’ajuster et à chercher le juste milieu. Aujourd’hui, grâce à Internet ou aux bouquins, il est à sa portée de trouver ce qu’on recherche. Mais nous pouvons aussi nous fier à quelqu’un qui connaît le sujet et qui peut nous aider…

Pour être original, appelons la phase suivante « la phase 3 ». Après avoir appris deux trois trucs intéressants sur le sujet, nous décidons d’expérimenter. Et là, bam ! ça marche ! Bon, c’est forcé et pas encore naturel, mais nous commençons tout doucement à intégrer une habitude en nous…

Dans l’ultime phase, nous avons enfin intégré le mécanisme grâce à notre apprentissage et à la répétition du geste. Nous nous sentons confiant tout en étant plus humble qu’auparavant.

Ces phases représenteraient l’idéal de n’importe quelle personne. Sauf que dans la réalité, cela se passe différemment.

Nous aurions pu comparer ces 4 phases d’apprentissage comme une ligne droite mais la vie ne se limite pas à de la géométrie. Je comparerais plutôt la vie à une sorte de montagne que vous escaladeriez jusqu’à atteindre le sommet. Il y aura des moments où vous devrez lutter pour franchir un col, des moments où sans le vouloir, vous marcherez dans le vide et ferez une chute, des moments où vous ne parviendrez pas à trouver la solution pour contourner un point précis…

Comment franchir ces paliers et arriver au sommet ?

En conclusion, l’article peut se résumer comme suit :

  • Allier la théorie à la pratique est fondamentale.
  • Avancer à plusieurs est beaucoup plus enrichissant que de rester seul dans son coin.
  • Se remettre en question et éviter de tomber dans une zone de confort.
  • Au contraire, chercher à élargir sa zone de confort et donc sa confiance en soi.
  • Humilité, patience et persévérance sont vos alliés les plus précieux.

Et vous, comment avez-vous progressé ? Comment avez-vous affronté votre « plateau » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *