Tendance baissière des taux de crédit immobilier à l’horizon 2021

taux crédit immobilier 2021

Le taux de crédit immobilier a gardé, au début de cette année, une tendance plutôt stable. Il pourrait, toutefois, maintenir cette stabilité jusqu’à la fin de cette année et connaître des baisses au cours de l’année prochaine.

Évolution du taux de crédit immobilier au premier semestre de 2020

Le taux de crédit immobilier a connu une tendance à la hausse durant les trois dernières années. Cependant, cette tendance n’est pas maintenue au cours du 1er semestre de 2020. Cela est dû à la pandémie du coronavirus et aussi à la décision du Haut Conseil de Stabilité Financière. En effet, le Haut Conseil a décidé d’alourdir les procédures permettant d’avoir accès à ce crédit. Pour cela, les banques doivent maintenant mettre l’accent sur le taux maximum d’endettement des ménages qui est de 33 %. Aussi, les crédits immobiliers ne doivent plus être accordés pour une durée de plus de 25 ans.

Toutefois, après quelques hausses constatées, on remarque une stabilité depuis le mois de juin. Mais la baisse de ces taux a commencé en juillet 2020. Ainsi, de 1,29 % en juin 2020, on se retrouve à 1,25 % dans le mois de juillet, selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA.

Prévision pour la fin d’année jusqu’en 2021

Selon les propos du courtier en prêt immobilier Cafpi, « les taux de crédits immobiliers devraient rester attrayants, et ce, au moins jusqu’à la fin de l’année ». Ces propos sont soutenus par la déclaration de la Banque Centrale Européenne qui souhaite garder au plus bas niveau ces taux directeurs. L’ultime but est de pouvoir relancer l’économie.

Par ailleurs, il faut rappeler que le taux d’usure connaît une augmentation. Ce taux désigne le seuil global qui ne peut être dépassé par un organisme de prêt. Il est fixé par la banque de France. Ce taux est, en effet, passé de 2,51 % en avril 2020 à 2,57 % au 1er juillet 2020. 

Ces statistiques concernent les prêts qui ont un taux fixe et une durée qui va au-delà de 20 ans. Grâce à une telle hausse, il est facile d’élargir le nombre de personnes favorables au prêt immobilier. Par exemple, les primo-accédants peuvent se voir ajoutés à la liste, car ils étaient exclus. Il s’agit, en réalité, des personnes qui n’ont pas été propriétaires de leurs résidences principales les deux dernières années.

Pour finir, d’après les estimations des professionnels, tous les indices révèlent que les taux immobiliers resteront au bas niveau jusqu’en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *