Devenir indépendant, c’est un peu comme devenir parent !

devenir-independant

C’est l’histoire d’un couple; Louise et Alex. Ils ont une vie sympathique; une petite maison dans la banlieue parisienne, des vacances tous les 4 mois, des amis sympathiques et des parents bienveillants, et pour chacun d’entre eux, une bonne situation professionnelle. Mais voilà, ils sentent que quelque chose leur manque: ils ont besoin d’un nouveau projet, d’un but commun. Quelque chose qu’ils peuvent créer ensemble, réaliser et penser conjointement et mettre en place de a à z. Ils ont décidé de se lancer comme indépendants.

L’idée & l’envie

L’idée est attrayante et cela a d’énormes avantages : des horaires flexibles, du temps gagné à ne plus être coincé dans les bouchons, du plaisir à être son propre patron et l’espoir de gagner un salaire à la hauteur de leur compétence.

Tout cela leur est venu comme cela, au détour d’une conversation. C’est comme s’ils avaient planté une petite graine, qu’elle s’était mise à grandir peu à peu! Cette idée était bien enracinée dans leur esprit, et le temps de la réflexion apportait son petit effet :

Est-ce que c’est quelque chose qui va vraiment nous plaire ? Est-ce que nous sommes compétents pour réaliser ce projet jusqu’au bout ? Combien tout cela va-t-il coûter ? Quelles sont nos priorités ? Par quoi on commence ?

Plein de questions, plein d’inquiétudes! Au cours de leur réflexion, bien d’autres apparaîtront et pour chacune d’elles ils devront trouver des réponses. Il leur faudra être patient, car le temps d’incubation peut être long, le temps que le projet se dessine de plus en plus dans leur tête!

La préparation

Ce projet, ils l’ont maintenant bien en tête; tout semble clair!

Après avoir discuté avec quelques spécialistes en la matière et échangé avec leurs amis, ils travaillent à mettre tout en place. À chaque obstacle, il leur faut adapter leur projet, le modifier pour répondre à ces nouvelles contraintes. Ces contraintes deviennent de nouvelles opportunités à leur idée maîtresse, la genèse de leur projet!

creer entreprise

De plus, comme tout bons parents, ils souhaitent que leur projet soit le plus de tout; le plus écologique, le plus sympa, le plus cool, le plus rentable et j’en passe. Mais ils ont beau avoir de belles intentions, la réalité sera tout autre; ce ne sera pas le projet initialement imaginé, mais il n’en sera pas moins bien!

Au contraire, ce qui va ressortir leur surprendra et sera le fruit du travail conjoint.

La naissance

Finalement, le travail préparatoire est arrivé à son terme. On peut le montrer au grand jour; à leurs amis, et surtout à leurs potentiels futurs clients. C’est un moment de pure joie, c’est la concrétisation de tous ces mois d’efforts et d’attentes, mais c’est aussi un moment inquiétant et stressant.

Il y a tout d’abord le côté administratif qui montre son bout de son nez: Il lui faut trouver un nom, une structure, des subsides,  payer les impôts, faire sa compta, déclarer la TVA ….

Et puis les aspects financiers: il y a beaucoup de dépenses! Il faut s’assurer que tout cela va pouvoir se faire sans souci. Assurer le flux de trésorerie, le suivi du paiement des clients, éviter les dépenses inutiles, assurer un bon fond de roulement….

Ils se rendent compte que pour assurer plus de rentrées financières, il faut s’adapter, rendre le produit plus sexy et agréable aux clients !

Cela leur prend plus de temps que prévu et ils ont moins de temps à passer avec leurs amis et leur famille. Ils se disent que c’est le début, que c’est normal, et que les choses vont s’améliorer avec le temps.

Plus le temps passe, plus la fatigue se fait présente. À cela s’ajoutent le stress des factures et l’inquiétude des rentrées d’argent qui les empêchent de dormir. Sans oublier le surplus de travail qu’ils doivent abattre pour joindre les 2 bouts.

Par moments, ils en ont marre. Ils ont envie de tout lâcher, mais cette idée a beau passer dans leur tête de temps à autre, ils ne le pensent pas réellement abandonner.

Mais toutes ces contraintes de fatigues, financières ou administratives ne leur font pas oublier qu’il y a de nombreux moments de bonheur et de plénitude.

Le moment de sa naissance, c’était déjà un moment fort. Mais aussi, tous ces moments, où ils ont pu voir qu’exercer cette activité rend service à des personnes, donne du sourire et de la satisfaction à plein de monde.

De plus, tout ce qu’ils n’auraient pas appris ou découvert grâce à ce projet; le courage, la patience, l’envie de partager, la joie de se réaliser et le sourire des clients.

Parce que se lancer comme indépendant c’est avant tout une aventure humaine où les rencontres quotidiennes enrichissent la vie. Chaque jour réserve des surprises qu’ils n’auraient sans doute jamais eues, s’ils étaient restés à leur vie de salariés.

L’envol

Il y  aura un moment, ils le savent, ils devront laisser cette activité prend son envol par elle-même, simplement parce que leur présence n’est plus indispensable, parce que le projet est suffisamment mûr pour vivre sans eux, ou simplement parce qu’un autre projet les attend.

Quoi qu’il arrive, et même s’ils ne sont pas encore devenus millionnaires, ils ne pourront jamais autant apprécier ces années qui les ont rendus si riches humainement.

Et pour vous, vous lancer comme indépendant, c’était comment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.