L’investissement en bourse en 2020

investir en bourse en 2020

La bourse est, sans l’ombre d’un doute, le lieu de toutes les opportunités. Mais, même pour les traders expérimentés, on n’est jamais trop loin d’un revers de la médaille. Il convient tout de même de disposer des connaissances nécessaires pour ne pas se perdre sur ce vaste marché d’actions, de titres ou d’obligations, et surtout rentabiliser son placement. On vous dit tout ce qu’il faut savoir afin de réussir votre investissement en bourse en 2020.

La procédure d’investissement en bourse

L’investissement en bourse doit suivre une procédure correcte afin de porter des fruits sur le long terme. Voici les 4 grandes étapes à suivre :

Réfléchissez sur vos objectifs réels

Il s’agit d’une erreur fatale commune à la plupart des néophytes. Avant tout placement, il est primordial de définir, avec précision, son ou ses objectifs. Rappelons que ces objectifs doivent être principalement motivés par vos projets, par exemple assurer sa retraite ou encore permettre la valorisation d’un capital à court terme.

Choisissez un type de compte

Les solutions ne manquent pas (PEA, compte-titres, assurance-vie, etc.), mais c’est beaucoup plus leur fiscalité respective qui vous aidera à faire le bon choix pour le logement de vos investissements.

Faites le choix de votre support d’investissement 

Voulez-vous investir dans des actions ou plutôt des obligations ? Et surtout souhaitez-vous le faire en direct ou tout simplement par des fonds ? Voilà des questions auxquelles vous devez répondre avant d’investir en bourse.

Restez serein

Accomplir des opérations en bourse nécessite de la tranquillité. Vos nerfs seront mis à rude épreuve, mais il faut, à tout instant, garder à l’esprit les objectifs que vous vous êtes fixés au départ et contrôler vos émotions.

Des outils pour analyser les marchés en temps réel
Des outils pour analyser les marchés en temps réel

Est-ce bénéfique d’investir en bourse ?

De toute évidence, vous n’auriez aucun intérêt à lire cet article si investir en bourse ne garantissait aucune possibilité de rentabilité. Notez que la rentabilité de votre investissement peut varier en fonction du type de support que vous choisirez. Pour Robert Shiller, économiste et prix Nobel américain, le taux de performance des actions américaines serait un peu plus supérieur à 8 % par an, en moyenne. Ce qui constitue un taux très élevé lorsqu’on prend en compte le taux d’intérêt de placements populaires.

Cette estimation est confirmée par les chiffres de ces dernières années qui plafonnent la moyenne annuelle de performance des actions américaines à 8,57 %, une moyenne supérieure à celle des actions françaises, par exemple, qui est de 7 %. Avec la possibilité de rentabilité des intérêts annuels, cette performance peut évoluer jusqu’à 115 % sur 10 ans, au lieu de 80 %. Celle-ci est le produit de la puissance des intérêts cumulés.

Les obligations sont la deuxième catégorie de placements en bourse la plus importante. Bien que leur performance soit moins impressionnante que celle des actions, elles doivent mériter votre attention. En effet, les obligations boursières sont moins tributaires des fluctuations économiques que tous les autres types de placement existants. La rentabilité des obligations est comprise entre 2 % et 6 %.

Ayez un plan d’investissement

Vous devez être convaincu de la raison pour laquelle vous souhaitez investir, puisque cette introspection vous aidera à ajuster votre prise de risque en fonction de vos aspirations. Si vous souhaitez retirer vos gains à court terme, vous vous exposerez à beaucoup de risques. D’un autre côté, investir sur le long terme vous limiterait dans votre capacité à fructifier votre patrimoine.

Votre plan d’investissement déterminera le risque que vous comptez prendre. Sur une échéance de plus de 15 ans, privilégiez l’investissement sur des actions, entre 5 et 15 ans, faites un mélange d’actions et d’obligations et pour moins de 5 ans concentrez principalement vos investissements sur les obligations.

Choisissez l’enveloppe fiscale qui vous convient

Le compte-titre, le PEA, l’assurance-vie et l’épargne-retraite sont les quatre principales enveloppes fiscales. Cependant, l’assurance-vie reste la plus utilisée à 90 %. Elle offre des garanties exceptionnelles telles que sa souplesse, sa diversification et, bien évidemment, ses avantages successoraux. Aujourd’hui, il est même possible de réaliser des projections en utilisant un simulateur d’assurance vie.

Le compte-titre n’applique aucune restriction sur le type de placement que vous effectuez ou sur la fréquence de vos versements et retraits. Il reste la dernière alternative pour le choix d’une bonne enveloppe fiscale. Le PEA est une excellente option pour des investissements 100 en actions. Quant à l’épargne-retraite, elle est idéale pour un projet de fin de carrière.

Ayez plusieurs cartes en main

Cette règle consiste à posséder plusieurs titres de portefeuille, c’est-à-dire à le diversifier. Pour être efficace, la diversification doit se faire par zone géographique et par secteur d’activité. C’est une technique qui assure la réduction du risque, tout en conservant l’espérance de gains liés à vos investissements.

Maintenant que vous avez acquis les connaissances nécessaires, n’attendez plus « le bon moment » pour investir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *