Que faut-il retenir du Krach boursier 2020 ?

krach boursier 2020

Le Krach boursier est un phénomène qui entraîne la baisse brutale du marché financier. Dans la plupart des cas, cet effondrement aux conséquences multiples est causé par l’éclatement de la bulle spéculative. Tout au cours de l’histoire, l’humanité n’a cessé de faire face à des Krach boursiers. En cette année 2020, avec la pandémie du coronavirus, l’économie mondiale n’est pas en grande forme. 

La crise du coronavirus : la cause du krach boursier 2020

Le Krach boursier 2020 est une crise économique mondiale qui a débuté en février-mars 2020. Cette crise économique était annoncée par des experts et demeure l’un des conséquences directes de la pandémie qui secoue le monde depuis le mois de décembre 2019. Pour les experts, le Krach boursier 2020 n’est pas seulement le résultat du virus, mais aussi des mesures préventives initiées par les États pour protéger la population.

En effet, avec le confinement sanitaire décrété, beaucoup d’entreprises sont en situation de crise, car la demande sur le marché a considérablement baissé et les offres ont été réduites. La grande majorité des entreprises sont fermées et les consommateurs bloqués chez eux. Ce qui impacte l’économie nationale. En plus de ces raisons, le Krach boursier de cette année a été également provoqué par le désaccord de prix du pétrole entre les exportateurs du pétrole et la Russie. Ce désaccord a bien évidemment favorisé la baisse du cours pétrolier.

Un krach boursier inédit en 2020

Pour trouver une solution à cette crise, il faut comprendre les krachs boursiers ayant eu lieu dans le passé. Malheureusement, le Krach boursier 2020 est unique et son reste impact difficile à prévoir. Cependant, il est clair que ces répercussions seront tout aussi violentes, et même plus violentes que la crise de 2008-2009. Ce Krach est inédit puisque sa cause n’est pas liée principalement à :
• Un éclatement de bulle ;
• Un problème d’adaptation du taux de change ;
• L’effondrement du prix de pétrole ;
• ou à une destruction massive.

Il est possible que l’épidémie de la grippe espagnole de 1918 soit un point de repère pour les analystes. Malheureusement encore, il y a des circonstances comme la guerre qui rendent toute comparaison hasardeuse. Toutefois, les dirigeants essaient de contrôler l’augmentation du chômage et de limiter la faillite des entreprises. C’est dans cette même logique que les banques ont baissé les taux d’intérêts et augmenté les programmes de rachat d’actifs. Quant au gouvernement, il met en place des mesures pour aider les entreprises et les ménages en grande difficulté. 

Un nouveau Krach boursier probablement en automne

Pour les experts, avec la deuxième vague de propagation, il se pourrait bien qu’on assiste à un nouveau Krach boursier. Mais uniquement si la contamination est élevée en été et que les entreprises ont du mal à redresser la barre. Avec le Krach de février et mars 2020, les marchés ont rapidement rebondi dans le mois d’avril et juin en dépit de la fébrilité. Cependant, tout est volatile et avec la montée des signes de propagation, on peut s’attendre à toutes les éventualités. Car si les investisseurs constatent que la machine économique est en panne ou traîne, un nouveau Krach aura bel et bien lieu.

1 Commentaire

  1. Ping : Tout savoir sur le trading en France | Lemennicier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.