Portage salarial : le salaire moyen



Le portage salarial est une relation contractuelle tripartite qui implique un salarié porté, une entreprise de portage salarial et des entreprises clientes. Dans ce système, l’entreprise de portage sert d’intermédiaire entre le salarié porté et les entreprises clientes, mais c’est elle qui rémunère le salarié. Quelles sont les conditions à remplir pour devenir salarié porté ? Comment sont rémunérés les salariés portés ?

Conditions à remplir pour prétendre au poste de salarié porté

Bien que le portage salarial soit une activité qui cadre avec les objectifs de nombreux travailleurs, tous ne peuvent pas y avoir accès. En effet, la convention collective du 22 mars 2017 a fixé un ensemble de trois critères à remplir simultanément afin d’avoir la possibilité de prétendre au portage salarial. Ce sont respectivement l’autonomie, l’expertise ainsi que la qualification ou l’expérience.

L’autonomie

Elle est définie par la capacité du prétendant au poste de salarié porté à démarcher lui-même les entreprises clientes qu’il aura ciblées, et à baliser son emploi en fixant d’un commun accord avec ces derniers, le cadre et la durée de ses prestations ainsi que leur prix. Toutefois, la gestion du côté administratif revient à la société de portage salarial à laquelle le salarié est affilié. Pour en savoir plus sur le niveau de salaire auquel vous pourriez prétendre en portage salarial, vous trouverez des outils de simulation et d’autres informations en cliquant ici. De cette façon, vous pourrez estimer combien votre activité vous rapporterait en tant que salarié-porté.

L’expertise

Le salarié porté doit avoir des savoirs et savoirs-faire spécifiques à son domaine d’activité. Ce sont ces compétences qui le rendent capable de comprendre et de saisir une opportunité professionnelle en vue d’examiner, d’élaborer et de concrétiser le projet qui en résulte.

La qualification

L’aspirant au portage salarial doit au moins avoir un niveau bac +2 ou une expérience professionnelle clairement définie, d’une durée minimum de trois ans dans le domaine d’activité dans lequel il désire exercer en tant que salarié porté. Si l’individu remplit ces trois critères, il est apte à exercer en tant que salarié porté.

Rémunération des salariés portés

salaire du salarié porté

Les salariés portés ont droit à un salaire de base (salaire minimum mensuel) défini par la convention collective de 2017 en fonction de leur expérience. Le salaire mensuel minimum est ainsi fixé selon que vous êtes un salarié porté junior, senior ou en forfait-jour.

Le salarié porté classé junior est un cadre ayant une ancienneté de moins de trois ans en portage salarial. Le senior comme l’indique son nom dispose d’une expérience professionnelle de trois ans et plus en tant que salarié porté. Le salarié porté au forfait-jour quant à lui est un cadre sans aucune condition d’ancienneté.

Pour les salariés portés juniors, le salaire de base est rapporté à 70 % du maximum de la sécurité sociale. Mais lorsqu’il s’agit des salariés portés seniors et de ceux en forfait-jour, ce même salaire correspond respectivement à 75 % et à 80 % du maximum de la sécurité sociale. Toutefois, les salariés portés ont la liberté de fixer leurs propres prix à leurs clients. Suite au prélèvement des frais de gestion de la société de portage et des cotisations sociales, ils toucheront approximativement 50 % de leur chiffre d’affaires, tout en ayant toujours droit aux différents privilèges du salariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.